Articles

Ben Harper produit le songwriter Christopher Paul Stelling

“Christopher Paul Stelling is an intense singer and lyrically has that poetic sense of mystery you can find in the songs of Bob Dylan.” – NPR Music

“The energy that this man is able to unleash through his songs and performances is unprecedented. The power and talent he beholds is a rare and beautiful thing.” – No Depression

Le chanteur, songwriter et guitariste virtuose Christopher Paul Stelling est heureux d’annoncer aujourd’hui la sortie de son cinquième album. Intitulé Best Of Luck, il a été produit par Ben Harper et paraîtra le 7 février prochain sur le label ANTI-. On peut d’ores et déjà découvrir ICI le titre “Trouble Don’t Follow Me” magnifiquement clippé par le réalisateur Andrew Anderson: dans cette vidéo, on y voit Stelling sillonner les routes de Caroline du Nord, au volant d’un pick-up truck Ford des années 60, avant que son véhicule ne rende l’âme, forçant son conducteur à retrouver son chemin, au sens propre comme au sens figuré.

Tout au long de Best Of Luck, mécontentement et doutes sont transformés en messages de résilience et d’espoir. “Trouble Don’t Follow Me” capture ceci parfaitement, sur un tempo enlevé presque joyeux, un chant quasi-gospel. “Je ne suis pas vraiment surpris qu’une de mes chansons les plus optimistes ait été écrite alors que j’étais au plus mal” confesse Stelling. “Alors que tout ce qu’il me fallait était un petit peu d’espoir et une chanson que je puisse jouer nuit après nuit sans m’en lasser. Une chanson qui parle de ne jamais baisser les bras, de la nécessité de rester fort pour les gens autour de vous, pour que vous puissiez les inspirer à faire de même.”

En septembre dernier, Stelling dévoilait le single “Have To Do For Now”, accompagné d’une vidéo également filmée par Anderson, autour de chez lui à Asheville. On y suit Stelling, dans sa maison, en plein été indien, assailli par des pensées qu’il finira par mettre en chanson.

Ben Harper dit qu’il a immédiatement reconnu une âme soeur dans le chant plein d’âme et le jeu en finger-picking de Stelling: “Ce fut comme tomber sur un nouveau John Fahey ou Leo Kottke, doublé en plus d’un grand chanteur“.

Best Of Luck est sans doute le meilleur et le plus accessible des albums que Stelling ait sorti. Harper, qui a déjà produit des albums pour Mavis Staples, Rickie Lee Jones ou The Blind Boys Of Alabama a recruté une équipe cinq-étoiles pour ces sessions, dont le noyau dur fut constitué par la rythmique de Jimmy Paxson à la batterie et Mike Valerio (Randy Newman) à la basse et contrebasse. “Je pense vraiment que cet album se trouve au crossroads, là où le folk et la soul se rencontrent” affirme Harper.

Stelling se lancera dès novembre dans une tournée américaine, en compagnie de Son Little. La tournée européenne aura lieu, quant à elle, en avril 2020.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page