AmericanaArticlesNews

John Hiatt s’associe au Jerry Douglas Band sur l’album “Leftover Feelings”

Rencontre au sommet dans le studio B historique de Nashville

John Hiatt, accompagné du Jerry Douglas Band, sortira Leftover Feelings le 21 mai prochain via New West Records. La collection de 11 chansons a été produite par Jerry Douglas et enregistrée dans l’enceinte historique du RCA Studio B à Nashville, Tennessee. La rencontre au sommet de deux géants de la musique américaine, dans un lieu légendaire qui plus est, Leftover Feelings n’est pourtant ni un disque de bluegrass, ni un retour aux années 80 pour Hiatt, quand il était accompagné par des guitaristes slide de la trempe de Ry Cooder ou Sonny Landreth. Pas de batterie ici et pourtant, le groove est là, profond, authentique. Sur les chansons up-tempo, la dextérité musicale impressionnante du Jerry Douglas Band sait se faire empathique, légère, pour souligner les parties vocales de Hiatt, étonnamment vulnérables.

Cette nouvelle collaboration fait suite à l’album de Hiatt, The Eclipse Sessions, en 2018. Un disque salué par la critique, le New York Times  plaçant Hiatt dans le club “des grands songwriters américains, aux côtés de Bob Dylan, Tom Petty, Paul Simon, et Bruce Springsteen.”

Jerry Douglas est un maître du Dobro – la guitare à résonateur, souvent jouée à plat -, instrument qu’il a tout simplement réinventé et aura largement contribué à rendre populaire. What If was, le dernier album en date du Jerry Douglas Band (et le 13ème), sorti en 2017, fut nominé pour un Grammy dans la catégorie “Best Contemporary Instrumental Album”.

L’historique RCA Studio B fut l’un des berceaux du “Nashville Sound” dans les années 1950 et 60. Un style sophistiqué, caractérisé par l’utilisation fréquente de choeurs et d’arrangements de cordes, le Nashville Sound, allié au Studio B, joua un rôle clef dans l’identité musicale de Nashville. Parmi les célèbres locataires du Studio B, on compte des membres du Country Music Hall of Fame comme Eddy Arnold, Waylon Jennings, Willie Nelson, Dolly Parton, Elvis Presley, et bien d’autres. Les chansons qui y furent enregistrées s’étendent sur des décennies, genres musicaux et émotions, du désespéré “Are You Lonesome Tonight?” de Presley à l’autobiographique “Coat of Many Colors” de Dolly Parton.

Bâti alors que Hiatt était tout juste âgé de cinq ans, le Studio B fut conçu pour de la musique captée sur le moment, par des musiciens, dans une même pièce, s’écoutant les uns les autres et se répondant au moyen de leurs instruments. C’est exactement ce qui s’est passé pour cet album: cinq musiciens réunis dans une même pièce, jouant à l’instinct, plus que par calcul ou devant une partition. “Je me suis revu, tout de suite, comme dans les années 1970, quand je suis arrivé à Nashville,” raconte Hiatt en poussant, de nouveau, la porte du studio. Un demi-siècle plus tôt, un jeune Hiatt habitait une chambre miteuse à $15 la semaine, sur la 16ème Avenue de Nashville, à environ cinq cents mètres des studios RCA et Columbia, là où battait le cœur de ce qui allait devenir “Music Row.” “C’est hallucinant le nombre de disques énormes qui ont été enregistrés ici…Elvis, les Everly Brothers, Waylon Jennings faisant ‘Only Daddy That’ll Walk the Line’ (l’une des nouvelles chansons, “The Music is Hot”, fait une référence directe à ce titre). Mais cette histoire est tout sauf intimidante, car c’est un lieu confortable, on s’y sent bien pour jouer de la musique. »

Hier, le Country Music Hall of Fame® and Museum postait, en avant-première, la vidéo pour “All The Lilacs In Ohio,” qui fut filmée, par les réalisateurs Lagan Sebert et Ted Roach, au Studio B, pendant les sessions d’enregistrement.

Les paroles et mélodies de John Hiatt figurent sur plus de vingt albums studio, et ont été enregistrées, entre autres, par Bob Dylan, Emmylou Harris, B.B. King & Eric Clapton, Willie Nelson, Bonnie Raitt ou Iggy Pop.
Jerry Douglas, quant à lui, a joué sur plus de 1,500 albums (!) d’artistes aussi divers que Ray Charles, George Jones, Alison Krauss, Earl Scruggs, ou James Taylor, et aucune de ses contributions ne sonne aussi bien que ce qu’il exécute sur Leftover Feelings.

John Hiatt with The Jerry Douglas Band “Leftover Feelings” sera disponible sur toutes les plateformes de streaming, en format CD et vinyle noir standard. Une édition vinyle bleue-marbrée, limitée à 2,000 copies, sera disponible chez les disquaires indépendants tandis qu’un vinyle doré, limité à seulement 700 exemplaires, sera disponible exclusivement via le site du label New West ici.

John Hiatt with The Jerry Douglas Band Leftover Feelings Track Listing: 

1. Long Black Electric Cadillac
2. Mississippi Phone Booth
3. The Music Is Hot
4. All The Lilacs In Ohio
5. I’m In Asheville
6. Light Of The Burning Sun
7. Little Goodnight
8. Buddy Boy
9. Changes In My Mind
10. Keen Rambler
11. Sweet Dream

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page